Neoprog.eu
Menu

II
Laid Back Townies - II
Titre : II
Groupe : Laid Back Townies
Sortie : 2018
Label : Inverse Records
Format : CD
Genre : Blues rock
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Drop Dead Woman
  • Who Knows
  • Sin City
  • Ghost
  • True Grit
  • The Fall of Giants Part I
  • The Fall of Giants Part II
  • Salt Rain of Sadness

Formation en 2013

Lauri Peisterä [chanteur], Jussi Karasti [guitariste], Samuli Lindberg [batteur], Mika Säkkinen [bassiste]

Depuis 2013, quatre finlandais de Oulu, à cent cinquante kilomètres du cercle polaire arctique, réinventent le blues façon rétro progressif. Leur second album intitulé II, tout simplement, explore avec talent des sonorités disparues, venues du fin fond du blues, du rock et du funk.

Laid Back Townies

Impossible de ne pas songer à la voix et la guitare de Ben Harper lorsque l’on écoute Laid Back Townies, mais la présence de claviers sur quelques passages (‘The Fall Of Giants Part. 2’) nous ramène également aux balbutiements du rock progressif de la fin des sixties où blues et prog n’étaient pas si éloignés.

‘Drop Dead Woman’ à l’ouverture digne d’un King Crimson s'apaise bien vite, se rapprochant alors plus d’un Ben Harper que d’un Robert Fripp. Un son digne d’un enregistrement live studio analogique qui donne envie de déguster l’album sur une galette vinyle.

C’est à Woodstock qu’aurait dû être joué ‘Who Knows’, devant un demi million de hippies. Un air de Hendricks plane sur ce morceau, et les choeurs et percussions renforcent encore cette impression.



La guitare s’emballe à quelques occasions comme dans ‘Ghost’ ou ‘True Grit’, démontrant, s’il était besoin, le savoir-faire de Jussi Karasti. Elle emprunte aussi bien des sonorités blues que psychédéliques (‘The Fall Of Giants Pt. 1’) pendant cette grande demi-heure variant les styles, et c’est en blues sudiste que l’album s’achève, sur mon titre préféré, ‘Salt Rain of Sadness’, qui n’est pas sans me rappeler Old Fire.

Cette immersion blues vintage n’a qu’un défaut, celle d’être beaucoup trop brève, avec seulement trente six minutes et huit petits morceaux. Si le blues vous parle un peu et que les sonorités vintages vous chatouillent les oreilles, découvrez Laid Back Townies, vous ne le regretterez pas.


Rédigé par Jean-Christophe le 07/02/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 27/06/2019 - La Dispute - Festival Garorock - Marmande
  • 28/06/2019 - Out5ide - 7ème Art Bar - Dorlisheim
  • 28/06/2019 - The Morganatics - Black Star - Paris
  • 28/06/2019 - Jolly - Black Star - Paris
Prochaines sorties