Neoprog.eu
Menu

Artifacts
Mother Of Millions - Artifacts
Titre : Artifacts
Groupe : Mother Of Millions
Sortie : 2019
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Alternatif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Amber
  • Rite
  • Soma
  • Cinder
  • Nema
  • Anchor
  • Artefact

Formation en 2008

Georges Prokopiou [chanteur], Kostas Konstantinidis [guitariste], Panos Kiftis [bassiste], Makis Tsamkosoglou [clavier], Georges Boukaouris [batteur]

Errant dans la jungle de toutes les sorties de musiques progressives, j’ai soudain trébuché sur un drôle d’objet intemporel émergeant de terre, un artefact en forme d’œuvre d’art qui, à défaut de présenter un intérêt archéologique, saura vous téléporter dans un monde musical empli de complexité émotionnelle ; bienvenue dans le rock progressif aux reflets métalliques et atmosphériques, à l’esthétique étrange, de Mothers Of Millions, une formation originaire d’Athènes.

Mother Of Millions

Ce qui m’a interpellé au premier abord, c’est la cohésion parfaite entre la musique, au regard de l’apport et du savoir-faire savamment dosé de chaque musicien, et le talent incroyable de vocaliste de George Prokopiou ; de cet équilibre et de cette homogénéité naissent sept titres aussi sophistiqués et cinématographiques que possible qui réduisent l’espace temps à peau de chagrin tant on ne se lasse de les réécouter avec plaisir.
Le majestueux titre d’ouverture de l’album, ‘Amber’, en est le parfait exemple :



Avec ‘Amber’, ‘Anchor’ (précédé de ‘Nema’ qui est une respiration pianistique) et ‘Rite’, vous rencontrerez la facette la plus prog métal du groupe, des riffs lourds certes mais avec du chant, des harmonies et des breaks qui structurent très intelligemment la musique proposée.
‘Cinder’ développe délicatement ses méandres musicaux avant que le chant, la rythmique et la guitare ne viennent installer un son ambiant plus lourd dans une parfaite transition.
‘Soma’, à haute dose atmosphérique, devient stratosphérique sur sa dernière partie, un de mes titres préférés avec ‘Artefact’, le morceau le plus introspectif de l’album, world aussi avec l’intervention d’une récitante en langue grecque (c’est magnifique), que mon lyrisme me pousse à décrire comme une merveille de simplicité simplement merveilleuse.

Vous l’avez compris, cet opus est à écouter absolument et, même si vous n’êtes pas aussi enthousiaste que moi, je suis sûr qu’il saura titiller votre corde sensible car, évitant le piège des musiques sous pression permanente (dites de cocotte minute prises de tête !) ou celles à légèreté évanescente (s’autodétruisant et oubliables à la première écoute), cet Artifacts est un magnifique objet d’art aux vertus bienfaisantes indéniables qui, sans nul doute, ravira vos oreilles de mélomanes avertis.


Rédigé par François le 18/03/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 21/09/2019 - Klone - Gibert Joseph - Paris
  • 21/09/2019 - SOTO - Cherrydon - La Penne-sur-Huveaune
  • 22/09/2019 - Dirty Red Shirts - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 26/09/2019 - Rendezvous Point - L'usine à Musique - Toulouse
Prochaines sorties