Neoprog.eu
Menu

The Man Who Never Was
This Winter Machine - The Man Who Never Was
Titre : The Man Who Never Was
Groupe : This Winter Machine
Sortie : 2017
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Man Who Never Was
  • The Wheel
  • Lullaby (Interrupted) - instrumental
  • After Tomorrow Comes
  • Fractured

Formation en 2014

Mark Numan [clavier], Marcus [batteur], Jevo [guitariste], Al Wynter [chanteur], Pete [bassiste]

Dans un ciel peuplé d’une multitude d’engrenages, au milieu des flocons, vole une chouette blanche. L’hiver étend son blanc manteau sur le Yorkshire. Au bord du chemin, près d’une cabine téléphonique rouge, une forme sombre vêtue d’une capeline s’approche d’un renard craintif.

This Winter Machine, un quintette venu de Leeds, sort le 16 janvier son premier album, The Man Who Never Was, dans la plus pure tradition néo-progressive anglaise, entre Marillion, Rush ou encore Pendragon. Un son enraciné dans les 80’s qui a su gommer les traits les plus caricaturaux de cette époque pour offrir une version au goût du jour.

Cinq titres dont un instrumental (‘Lullaby (Interrupted)’) et une pièce en quatre parties (‘The Man Who Never Was’) constituent ce premier album de quarante-neuf minutes. Nappes de claviers, piano et chant, ainsi débute le titre album, l’histoire d’un homme qui s’est perdu et se réveille enfin après une longue léthargie. Le parallèle avec ‘The Invisible Man’ de Marillion est aisé, d’autant que dans la quatrième partie, ‘Awake’, vous lirez cette phrase : “Cause nobody looks in the eyes of an invisible man”.

This Winter Machine

Nous nous laissons porter par ce néo-progressif mélodique avec de rares passages à peine plus nerveux à la guitare et du ⅝ à la basse. La voix de Al Wynter (très influencé par Rush) s’avère un atout de taille pour ce prog atmosphérique où vous retrouverez la forme du Misplaced Childhood de Marillion et du Believe de Pendragon. Dans ‘Lullaby (Interrupted)’, Jevo, le guitariste, dévoile son jeu. Sans être ostentatoire, il offre un style fluide et lumineux. Il faut dire que l’homme a bon goût : dans son top five il place The Raven That Refused To Sing, Brave, Weather Systems, Passion and Warefare et Wish You Were Here…

The Man Who Never Was se déguste comme un entremets rafraîchissant en ces temps de débauche sonore. Sans changer la face du néo-progressif, This Winter Machine arrive à se distinguer des productions actuelles et à nous raconter l’histoire de cet homme qui n’a jamais existé sur une musique parfumée de nostalgie. Une magnifique surprise pour un premier album qui en appellera beaucoup d’autres je l’espère.

Facebook : https://www.facebook.com/pg/thiswintermachine

Vidéo :


Rédigé par Jean-Christophe le 18/01/2017
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties